Santé

Le ministère de la Santé publique s’est lancé dans l’exécution du Plan National de Développement Sanitaire (PNDS) de deuxième génération (2016-2020). Il a procédé, pour ce faire, à l’évaluation de la mise en œuvre du PNDS précédent et à une revue annuelle visant à faire le bilan de ce dernier, afin d’initier le processus d’élaboration du PNDS post 2015 et de faire le point sur les réformes du secteur de la santé. Le nouveau plan et l’encadrement de sa mise en œuvre prennent également en compte les Objectifs de développement durables (ODD), dans la perspective de l’émergence du pays d’ici à 2030.

En ce qui concerne la réforme de l’administration publique, le ministère de la Santé publique dispose d’un nouveau cadre organique qui redéfinit les structures du niveau central et du niveau provincial. Au niveau provincial, ce cadre organique sépare la division provinciale de la santé (DPS) et l’inspection provinciale de la santé (IPS). Le processus de mise en place des divisions provinciales de la santé (DPS) reçoit l’appui des partenaires techniques et financiers, dont l’Union européenne.

Dans le cadre de la réforme du financement de la santé, en lien avec la dynamique de la réforme des Finances publiques, le ministère de la Santé a défini un nouveau cadre de gestion financière qui inclut la réorganisation et la dynamisation de la cellule d’appui à la gestion (CAG) . Cette réorganisation implique la séparation des fonctions et la création de trois cellules : la cellule de gestion et de passation des marchés publics (CGPMP), la cellule d’audit interne (CAI) et la cellule d’appui et de gestion financière(CAGF).

Plusieurs initiatives sont envisagées, dans la mise en œuvre de la couverture sanitaire universelle (CSU), afin d’optimiser les soins et services de santé. Celles-ci ont abouti à la production d’une proposition de loi sur la couverture sanitaire universelle et d’une stratégie cohérente pour son financement.

Ainsi, le 11e FED comprend le programme de renforcement de l’offre et développement de l’accès aux soins de santé en RDC (PRO DS) qui prévoit de (i) pérenniser l’accessibilité à des soins de santé de qualité, en particulier pour les populations vulnérables, y compris les femmes et les enfants (OMD 4 ET 5) ; (ii) intégrer les zones de santé couvertes par des interventions humanitaires et verticales dans les provinces cibles ; (iii) améliorer la capacité institutionnelle du ministère de la Santé publique au niveau central et provincial.