Séminaire des députés sur les Accords de Partenariat Économique

Le séminaire de sensibilisation et d’information des parlementaires de la RDC sur les négociations de l’Accord de Partenariat Économique (APE) s’est tenu au Grand Hôtel de Kinshasa, les 22 et 23 juin 2009. Ce séminaire de deux jours fait suite aux préoccupations exprimées par ces derniers, lors d’une session de travail qu’ils ont eue avec les ministres en charge du Commerce et des Finances. La Cérémonie d’ouverture a été présidée par monsieur le ministre de l’Économie nationale et du Commerce, André-Philippe Futa, en présence de l’Honorable Boris Mbuku Laka, 1er Vice-président de l’Assemblée nationale, de l’Honorable Mokolo Wa Mpombo, 1er Vice-président du Sénat, du Chef de la délégation de la Commission européenne à Kinshasa, l’ambassadeur Richard Zink et de monsieur Tharcisse Urayeneza, directeur du développement durable et de la solidarité de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Les objectifs de ce séminaire étaient de comprendre les enjeux et portées des négociations de l’APE ainsi que leurs impacts sur le plan national ; de susciter des recommandations à l’attention du gouvernement pour une meilleure prise en compte des intérêts de la population et ainsi faciliter l’adoption des lois et réformes envisagées par le gouvernement ; de susciter une meilleure adaptation de l’économie congolaise dans la perspective de la mise en place de l’APE. Plus de 60 députés et sénateurs issus principalement des commissions ECOFIN et Relations extérieures, ainsi qu’une dizaine d’experts et cadres du Parlement ont pris une part active à ces travaux. En outre, une quinzaine de personnalités et experts d’institutions internationales et régionales partenaires (ACP, OIF, CEEAC, OAPI), ainsi que les représentants de l’Assemblée parlementaire francophone et du Sénat belge ont également participé au séminaire, aux côtés des secrétaires généraux et hauts responsables des administrations congolaises concernées, de la société civile et du secteur privé.̀ améliorer rapidement les conditions de vie des populations, notamment celles vivant en zones urbaines.